Magasins réels et virtuels doivent coexister